Quels sont les différents types de cafards (blattes) en France

Il existe beaucoup de types de cafards en France. Mais il y en quatre qui sont les plus répandus, que nous allons voir ici pour les mieux connaitre afin de savoir comment les combattre.

Différents Types de cafards en France

Parmi les 3500 espèces de cafards que l’on répertorie partout dans le monde, seule une poignée vit près de l’Homme. En France, on retrouve principalement quatre espèces de cafards :

types de cafards en France

Blatte germanique (blattella germanica) 

blatte germanique

 C’est l’espèce la plus répandue en Europe. Cet insecte représente 90% des infestations de maison, parmi les quatre différents types de cafards en France.

La blatte germanique est de couleur brun clair et reconnaissable par deux lignes parallèles longitudinales foncées qui partent de la tête jusqu’à la base des ailes (prothorax, protonum ou corselet).

Elle mesure 10 à 16 mm de long. La femelle est plus large que le mâle. Celle-ci porte sur son arrière-train une oothèque rectangulaire pendant tout le temps d’incubation des œufs jusqu’à leur éclosion.

La blattella germanica se niche préférablement dans des endroits chauds et sombres comme derrière le réfrigérateur, la machine à laver, dans les colonnes de vide-ordures, de chauffage, dans le faux-plafond…

La blatte germanique (blattella germanica) est originaire d’Asie.

La blatte germanique a une rapide allure de reproduction, beaucoup plus grande que les autres cafards cités dans cet article.

La femelle germanique produit une sorte de sac à œufs dans son abdomen qu’on appelle oothèque, qui se déplacera à l’arrière durant tout le temps de l’incubation, qui durera environ 17 jours.

L’oothèque passera 16 jours rattachée à la femelle du cafard pour la laisser tomber dans un coin isolé 24 heures avant son éclosion pour donner une larve.

La femelle peut pondre entre 6 à 8 oothèque durant toute sa vie. Chaque oothèque pourrait contenir jusqu’à 50 œufs. (La moyenne est de 30 à 40 œufs par oothèque)

La nymphe passe par 7 états larvaire ou à chaque fois se métamorphose et prend une taille. Cet état nymphal dure entre 40 à 65 jours.

Blatte orientale (blatta orientalis)

la blatte orientale

C’est l’une des espèces les plus fréquentes en Belgique. Elle diffère complètement de la blatte germanique.

La blatte orientale est brun foncé à noir, elle mesure environ 20 à 30 mm de long. La femelle possède de plus petites ailes que le mâle.

Celle-ci porte son oothèque entre 1 et 7 jours avant de la déposer dans un endroit abrité où les œufs vont éclore.

La blatte orientale est omnivore comme la plupart des blattélidés, mais raffole particulièrement des aliments à haute teneur en amidon ; cet aliment serait favorable à son développement.

Cet insecte s’installe le plus souvent près des sources de nourriture en décomposition, dans le plafond, derrière les douches.

L’oothèque de la blatte orientalis, qui contient environ 18 œufs, reste que 2 jours au maximum dans l’abdomen de la femelle, même si dans certains cas ça peut aller jusqu’à une semaine.

L’éclosion des œufs est en moyenne de 1 mois et demi à presque 3 mois, selon évidemment la température ambiante.

L’état larvaire de la blatte orientale est par contre beaucoup plus long comparé aux autres cafards. Ça va durer entre 4 à 7 mois environ. Et la durée de vie de l’adulte est de 2 à 3 mois.

Blatte rayée (supella longipalpa)

la blatte rayée

 Encore appelée blatte des meubles ou blatte à bandes jaunes, la blatte rayée est de couleur brun clair ou légèrement foncé avec une bande claire située derrière le prothorax.

Elle est aussi plate et ovale que ses congénères, mais mesure seulement 10 à 15 mm de long à l’âge adulte.

À la différence de la femelle, la blatte rayée mâle possède des ailes qui recouvrent entièrement son abdomen et est capable de voler.

Durant sa vie, la femelle peut pondre entre 5 et 18 oothèques qu’elle dissimule, en les collant, dans les coins des tiroirs, sous les meubles et dans toutes les fissures et crevasses.

Chaque oothèque contient 15 œufs en moyenne.

Sa petite taille lui permet de se cacher dans n’importe quel objet dans la maison qui renferme de la chaleur (TV, derrière le papier peint, dans le plafond…).

La période d’incubation des œufs dans l’oothèque est d’environ 1 mois à 2 mois et demi. Par contre l’état larvaire peut durer en moyenne entre 2 à 4 mois.

Blatte américaine (periplaneta americana) 

la blatte américaine

C’est une espèce retrouvée le plus au Canada. Avec sa taille de près de 40 mm de long, c’est la plus grande des quatre types de blattes répertoriés.

La blatte américaine est de couleur brun rougeâtre et porte des ailes qui lui permettent de voler brièvement par de fortes chaleurs, en cas de danger.

Elle a une espérance de vie de 10 à 12 mois, pouvant aller jusqu’à 15 mois chez la femelle. Celle-ci, comme ses cousines, porte son oothèque à l’extrémité de son abdomen.

Elle le dépose quelques jours plus tard sous des débris, dans des fissures à l’abri de la lumière. La blatte américaine dévore tout ce qu’elle trouve, mais préfère les aliments des humains.

Elle ne grimpe pas facilement et se niche dans des endroits chauds et humides comme les canalisations.

La période d’incubation de cette blatte est d’environ 1 mois et demi. Sa nymphe fait ses différentes métamorphoses en l’espace de 6 à 9 mois, selon la température ambiante.

Chaque oothèque peut contenir 18 œufs et la femelle peut pondre jusqu’à 80 oothèque durant sa vie qui ne dépasse pas généralement une année.

un cafard des champs

SONT-ELLES DANGEREUSES POUR LES HUMAINS ?

La quête de nourriture des blattes les emmène à se déplacer toute la nuit dans la maison. Elles passent partout où leurs pattes et leur corps peuvent aller.

Elles laissent énormément de traces, visibles ou non, tels que les excréments, la salive, les mues.

 C’est par ces déjections et également par contact direct que les blattes rentrées dans la maison souillent la vaisselle, les plans de travail, la nourriture mal conditionnée, l’appareil électroménagers, les vêtements….

Elles sont la cause de diverses maladies humaines comme la salmonellose, la gastroentérite, la dysenterie, la fièvre typhoïde, les affections parasitaires, les allergies, les maladies respiratoires, les réactions urticaires.

A rappeler que le blog LesNuisibles.com est un blog d’information général et ne peut remplacer en aucun cas les conseils avisés d’un professionnel de la désinfection dans le domaine d’éradication des nuisibles ni ceux d’un médecin en ce qui concerne la santé.

liens utiles:

cafard des bois

cafard blanc

insecte ressemblant au cafard

cafard de jardin

https://fr.wikipedia.org/wiki/Blattaria

http://www.sante-habitat.be/infos-polluants/polluants-biologiques/petites-betes/article/les-blattes-et-les-cafards

bicarbonate de soude contre les cafards

terre de diatomée contre les cafards

comment éliminer les cafards

Faire un piège à cafard artisanal facilement

Fermer le menu