liste des espèces de mouches: connues en France & dans le monde

le taon du cheval

Voici la liste des espèces de mouches les plus connues en France et dans le monde. Avec une brève description de chacune, ainsi que les caractéristiques essentielles afin de pouvoir les identifier et ensuite savoir comment les combattre en choisissant les bonnes méthodes et les bons produits.

I- Description des mouches.

Les mouches sont généralement présentes presque partout à la surface du globe. Ces insectes, comme toutes les autres, font partie de l’ordre des Diptères, du sous-ordre des Brachycères, de la classe des hexapodes, avec une paire d’ailes membraneuses, la seconde servant de garder l’équilibre pendant le vol.

Mesurant entre 6 et 25 mm, des yeux composés volumineux en facettes, un corps trapu et de courtes antennes.

La famille la plus répandue est celle des Muscidés, on en dénombre plus de 4000 espèces, dont environ 450 en France, grisâtre avec des rayures noires sur le thorax et deux taches jaunes sur l’abdomen et une durée de vie de 3 à 7 semaines.

Avec un cycle de reproduction oscillant entre 2 et 4 semaines, elle présente plusieurs générations par an, leurs femelles peuvent pondre jusqu’à 600 œufs qu’elles déposent généralement sur des matières organiques en décomposition, ces derniers donneront des larves sans tête ni pattes.

Ces larves (asticots) effectueront leur pupaison qui dure entre 3 et 5 jours dans un endroit sec.

Ce qui est important à retenir ici est que certaines de ces mouches sont nuisibles et responsables de la transmission de plusieurs maladies telles que le choléra, la typhoïde, etc.

Elles transmettent ces maladies soit par des excréments ou de la salive qu’elles mettent sur les aliments que nous mangeons, soit directement par leurs piqûres.

II- Liste des espèces de mouches

Cette liste des espèces de mouches n’est pas exhaustive, mais donne le nom et la description des mouches les plus connues et les plus nombreuses en France et dans le monde.

1. Le taon (family tabanidae)

Encore appelée « mouche à bœufs », elles peuvent mesurer jusqu’à 25 mm de long, et un cycle de vie de 4 à 8 semaines, le taon est très souvent présent là où on élève du bétail.

Les mâles, très actifs pendant la journée, sont nourris principalement de pollen et de nectar comme les papillons.

Ils ont une partie de leurs pièces buccales tellement tranchantes comme des lames avec lesquelles ils coupent la peau en cisaillant, et leurs piqûres sont souvent très douloureuses.

Et les piqûres des femelles conduisent souvent à une perte de poids chez les animaux.

liste des espèces de mouches: la mouche bleue

2. La mouche bleue (calliphora vomitoria)

Mesurant entre 6 et 13 mm, les mouches bleues sont de couleur bleue-métalisée et beaucoup plus présentes sur les ordures ménagères et aliments en décomposition. Car elles sont attirées par les odeurs des déjections, cadavres et aliments putréfiés.

Elles conduisent dès lors plusieurs germes pathogènes, dont le choléra ou la typhoïde.

Les adultes (imagos) peuvent vivre jusqu’à 5 semaines, tandis qu’en 1 jour, l’œuf se transforme en larve, qui elle-même passe au stade de pupe entre 6 et 12 jours, et devient adulte entre 8 et 13 jours plus tard.

La mouche bleue ressemble beaucoup à la mouche domestique.

la mouche domestique

3. La mouche domestique (musca domestica)

Présente partout, la mouche domestique est particulièrement séduite par tous les aliments, les aliments putréfiés et les excréments.

Et de ce fait, elles transmettent aussi beaucoup de maladies via les germes pathogènes qu’elles transmettent des excréments aux aliments.

Avec ses 5 à 8 mm de longueur, un thorax gris avec 4 rayures étoiles, son abdomen de couleur chamois ou jaune, un corps couvert de poils sensoriels de goût, des yeux composés de plusieurs lentilles pour un champ de vision très large, elles se reproduisent rapidement dans les matières organiques humides, surtout dans les poubelles non couvertes.

Les femelles pondent les œufs par tas de 100 à 150 qui éclosent entre 8 et 72 heures, puis les larves prennent environ 3 à 60 jours pour devenir des pupes qui mettent entre 3 et 28 jours pour devenir adultes.

petite mouche domestique

4. La petite mouche domestique (fannia canicularis)

C’est cette variété qu’on retrouve partout dans nos maisons et aux alentours.

Avec ses 6 mm environ, elle est tout simplement plus petite que la mouche domestique avec toutes ses caractéristiques, et ses larves se développent particulièrement dans des endroits humides.

la mouche d'automne

5. La mouche d’automne

Encore appelée mouche de ferme, elle est très rapprochée de la mouche domestique, et on la retrouve aussi un peu partout surtout quand il fait particulièrement chaud et par temps sec.

Sa durée de vie est d’environ 60 jours, elle pond ses œufs sur les excréments en général ou sur du fumier.  Et elle accomplit en 21 jours environ un cycle de reproduction (de l’œuf à l’apparition de l’imago).

Les imagos vivent dans les fermes d’animaux et migrent vers les habitations en automne pour y séjourner pendant l’hiver où elles se mettent à l’abri dans les fissures et hivernent, puis prennent une fois leur envol lorsque l’endroit se réchauffe.

la pollinie du lombric

6. La pollinie du lombric (pollenia rudis)

Celle-ci est particulièrement attirée par la lumière du soleil quand il fait froid ; pouvant mesurer entre 6 et 10 mm de longueur, elle a un thorax gris-foncé, et les ailes sont repliées l’une sur l’autre quand elle est au repos.

Elle pond ses œufs en fin d’été ou début d’automne dans le sol, et les larves pénètrent dans les vers de terre dont elles se nourrissent, puis elles muent et pupent dans le sol avant de devenir adulte entre 4 et 6 semaines.

mouche charbonneuse

7. La mouche charbonneuse (stomoxys calcitrans)

On les appelle aussi « mouches à bœufs »et elle aime bien se nourrir de sang, d’où le risque de transmission des maladies.

De par son aspect et ses caractéristiques, elle ressemble énormément à la mouche domestique et sa piqûre est parfois très douloureuse, donc il faut les éviter au maximum.

la mouche des sables

8. La mouche des sables (spiriverpa lunulata)

La mouche des sables, comme son nom l’indique, vit dans des endroits sableux des points d’eau sans ombrages.

Pouvant mesurer environ 10 mm de long, elle a un corps gris-pâle, des yeux bruns, et les femelles adorent pondre leurs œufs dans le sable mouillé ou dans l’eau.

Sa larve peut mettre environ 2 ans pour la pupaison, et pendant cette pupaison, elles se transforment en boules ou en forme de « u » pendant une à deux semaines.

la mouche du vinaigre

9. La mouche du vinaigre (drosophila)

Cette mouche est très présente autour des jus de fruits en fermentation où elle se reproduit.

Les endroits prisés par la mouche du vinaigre sont les bars, les vergers, les potagers, les brasseries, etc. pouvant mesurer jusqu’à 3 mm de long, couleur jaune marron ou tachetée, leur abdomen pend en plein vol et elles ont tendance à faire trop de vol stationnaire.

De la larve, elle peut se développer en une semaine et une mouche adulte peut vivre jusqu’à 9 semaines.

La mouche à drain

10. La mouche à drain (psychodidae)

Encore appelées mouches des égouts, ces mouches apprécient particulièrement se reproduire dans la boue du lit des égouts, et leurs larves se nourrissent des matières organiques qui y sont présentes.

Avec ses 2 mm de long, un corps brun ou gris, leurs ailes sont couvertes de petits poils qui recouvrent leurs corps lorsqu’elles sont au repos.

Leurs œufs peuvent prendre 1 à 6 jours pour arriver à éclosion, et la maturité des larves c’est entre 10 et 50 jours, tandis que les pupes mettent 1 à 3 jours pour devenir matures.

La chrysope verte

11. La chrysope verte ou demoiselle aux yeux d’or (chrysoperia carnea)

La chrysope verte mérite amplement sa place dans cette liste des espèces de mouches.

Avec leurs 12 à 20 mm de long, les adultes sont verts-pâles avec de grandes ailes transparentes, de longues antennes et des yeux dorés qui brillent.

Elles servent souvent de prédateurs à cochenilles dont elles raffolent ainsi que certains pucerons et petites chenilles. (Certains programmes de contrôle d’insectes biologiquement intégrés les utilisent énormément).

Elles se nourrissent aussi de pollen et de nectar surtout avant la ponte des œufs qu’elles déposent à l’extrémité des tiges de soie.

D’abord verts au début, ces œufs virent au gris en quelques jours, et les larves sont déjà capables de sucer les liquides fluides de leurs proies comme les petites chenilles.

la mouche à damier

12. Les sarcophagidae ou mouches à damier (famille des sarcophagidae)

Aussi particulièrement attirées par les odeurs des aliments en décomposition et les excréments, et toute nourriture, elle est de ce fait un vecteur de germes pathogènes et peut transmettre des maladies comme le choléra ou la typhoïde, la maladie du sommeil, etc.

Avec ses 6 à 14 mm de long, son thorax est gris-clair et est pourvu de 3 lignes longitudinales foncées et l’abdomen a des taches sombres, ce qui lui donne l’apparence de damier.

Leurs femelles déposent directement leurs larves sur de la nourriture et autres déchets, ces larves se développent en quelques jours, puis quittent ces nourritures ou excrément ou déchets pour faire leur pupaison dans un endroit sec, avant de devenir adultes.

la mouche tropicale

13. La mouche tropicale (chrysomia megacephala)

Cette variété de mouche est d’une particularité étonnante car elle produit elle-même une espèce de bulles de sa salive et dont elle se nourrit dans le seul but de se refroidir quand il fait chaud.

Des chercheurs ont remarqué que plus la température ambiante est élevée, plus elle produit ces bulles.

Ces mouches font baisser leur température par évaporation et ce serait le mieux pour elles, car ces bulles font parfois la moitié de leur taille.

la mouche vetustissima

14. La mouche vetustissima (musca vetustissima)

Cette variété des mouches aime rester auprès des gros mammifères et sont attirées par la sueur, la salive, les larmes, et les déjections des animaux.

Elles peuvent transmettre des infections oculaires et même d’autres maladies à l’homme et à l’animal.

Elle a un aspect semblable à la mouche domestique, avec ses 2 à 6 mm de long, les femelles adultes pondent leurs œufs dans les excréments ou dans les aliments décomposés, qui éclosent dans les 24 heures suivantes, puis les larves migrent dans le sol pour faire leur pupaison.

L’adulte vit environ 2 à 5 semaines.

A rappeler que le blog LesNuisibles.com est un blog d’information général et ne peut remplacer en aucun cas les conseils avisés d’un professionnel de la désinfection dans le domaine d’éradication des nuisibles ni ceux d’un médecin en ce qui concerne la santé.

Liens utiles:

Que mangent les mouches ?

Comment se débarrasser des mouches dans la maison

list of fly species

Other Types of Flies

Order Diptera – Flies

Fermer le menu