Comment reconnaître le frelon asiatique

Reconnaître un frelon asiatique demande quelques connaissances de base que nous allons détailler dans cet article, de sorte qu’il sera difficile de se tromper en ayant connaissance de quelques particularités que possède le frelon asiatique.

Il existe en France principalement deux espèces de frelon qui ont réussi à s’adapter au climat et aux différentes saisons avec parfois des variations de température importantes.

Ces deux espèces sont la vieille espèce des frelons européen ou le vespa crabro qui ont de tout temps étaient là et le nouvel arrivé qu’est le frelon asiatique ou le vespa velutina.

Il n’est vraiment pas difficile de savoir comment reconnaître un frelon asiatique pour celui qui a l’œil pour observer la forme physique et le comportement de ces insectes qui sont parfois très nuisibles et peuvent aussi être très dangereux pour les humains.

Nous allons d’abord aborder quelques aspects essentiels de l’insecte avant de répondre à la question posée afin de faciliter la compréhension du mode de vie de son mode de vie. Ce qui nous aidera de beaucoup à reconnaitre le frelon asiatique plus facilement.

Reconnaître le frelon asiatique

I- Le frelon asiatique en France

C’est en 2004 dans au port de bordeaux qu’est arrivé la première reine fondatrice des frelons asiatiques. Elle s’était cachée dans un chargement de poterie venu directement de chine, qui a pour destination la ville de Tonneins dans le département du Lot-et-Garonne. 

Elle s’est échappée lors du déballage de la marchandise et depuis, cette seule reine s’est multipliée en des milliers, voire en des millions d’individus de son espèce.

Depuis cette date, sa propagation dans les régions voisines a été rapide et suit souvent, au début, les rivières et autres cours d’eau.

En fait, on ne le trouvera jamais loin d’une source d’eau, même s’il ne s’agit que d’un petit étang. Depuis 2011, des cas ont été signalés en Belgique et se rencontrent dans de fortes poches dans le nord de la France.

L’expansion est sans relâche, bien que les mauvaises conditions climatiques des dernières années semblent leur avoir causé quelques problèmes.

Alors que la progression de l’avancée du frelon asiatique sur tout le territoire français est constaté partout, on le voit passer la frontière du sud et aller coloniser la moitié haute de l’Espagne et du Portugal.

Les frelons asiatiques ont été aussi signalés en Allemagne, Italie et l’Angleterre.

II- Frelon asiatique vs frelon européen

Pour l’œil du novice, ils sont tous des frelons. Il a peur d’eux et essaye de les éviter au maximum. Reconnaître le frelon asiatique et le distinguer du frelon commun européen n’a aucune importance notable pour lui.

Mais pour celui qui est confronté à une invasion de frelon asiatique chez lui ou dans son jardin, reconnaitre le frelon asiatique lui évitera tellement de désagréments et de perte de temps qu’il serait content de savoir les distinguer.

1. La taille

Le frelon européen est une grosse guêpe, mesurant presque trois fois la guêpe commune. Il appartient à l’ordre des hyménoptères. Les ouvrières peuvent mesurer entre 1,8 et 2,3 cm, tandis que la reine peut aller de 2,5 à 3,5 cm de long.

Alors que son concurrent le frelon asiatique a une taille légèrement plus petite. Pour la première couvée des ouvrières, qui étaient moins nourries pour cause que c’est la reine fondatrice qui l’avait fait, elles peuvent mesurer entre 1,5 à 2 cm. Mais pour les autres générations, celle qui seront nourries par la première génération, auront presque la même taille que leur reine, c’est-à-dire 3 cm.

2. La couleur

C’est grâce à la couleur de leurs corps qu’on pourrait vraiment reconnaitre le frelon asiatique et le distinguer de son rival, le frelon européen.

Commençant d’abord par la face du frelon asiatique (ou le devant de la tête), elle est jaune orangé tirant vers le brun. Alors que la face du frelon européen est jaune.

La couleur de la tête et du thorax du frelon asiatique sont complètement noir, sans aucune autre couleur. Tandis que ceux du frelon européen sont respectivement jaune pour la tête et orange sombre pour le thorax.

L’abdomen du frelon asiatique est composé de plusieurs segments qui sont tous sombres avec des fines bandes jaunes à leurs extrémités sauf le quatrième segment qui est d’un jaune orangé. Alors que les segments de l’abdomen du frelon européen sont tous jaunes avec des bandes noires à leurs extrémités.

Les pattes du frelon asiatique sont plutôt jaunes clair à l’extrémité, contrairement à l’européen qui les a de couleur orange sombre.

frelon européen

III- Le nid du frelon asiatique vs le nid du frelon européen

On peut aussi reconnaitre le frelon asiatique par le nid qu’il construit. La reine fondatrice fait d’abord un nid primaire pour élever la première génération d’ouvrières, puis se déplace pour fonder un autre nid principal qui abritera parfois plus de 3000 individus dans 200 femelles sexuées. Ces dernières quitteront le nid dès les premières gelées pour aller chercher un endroit protégé, ou elles passeront l’hiver.

1. Le nid du frelon asiatique

Le nid du frelon asiatique est construit avec du papier mâché fabriqué à partir d’écorces d’arbres mâchés et de matériel végétal. Le nid primaire est toujours construit par la reine fondatrice qui a hivernée à l’abri dans une grange, un hangar ou une structure similaire.

Il est composé de plusieurs galettes de cellules entourées d’une enveloppe à double peau de larges écailles de papier renforcé, striées de beige et de brun.

Une fois que la couvée initiale a été élevée, la colonie se déplacera normalement et créera le nid principal.

Son entrée se situe en bas du nid au début de la construction, puis remonte au fur et à mesure pour se situer à la fin du mois d’octobre au milieu du nid, du côté latéral plein sud.

L’ouverture du trou d’entrée est souvent étroite, un peu plus de 3 cm.

Le frelon asiatique crée un nid suspendu, généralement dans un arbre mais parfois dans un grand toit ouvert, bien qu’il existe de plus en plus de preuves que le nid principal peut être construit aussi bas que 50 cm du sol dans un buisson ou une autre végétation touffue.

C’est facile à voir ; il est sphérique ou ovale et peut atteindre 1 mètre de hauteur, 80 cm de diamètre et se situer généralement entre 4 et 15 mètres du sol.

Il est rare qu’il le bâtisse dans un creux d’un arbre ou une cavité dans le sol. Malheureusement, le nid est parfois caché par le feuillage des arbres.

Ses allées et venues étant plus discrètes que le frelon européen, leur présence n’est pas toujours remarquée tant que les feuilles ne commencent pas à tomber au début de l’automne.

2. Le nid du frelon européen

Le nid du frelon européen est aussi construit du papier mâché. Il est presque toujours construit dans des cavités, des troncs d’arbres et sous terre.

Son entrée se situe toujours dans le bas du nid et le trou d’entrée peut aller jusqu’à 10 cm de large.

Il est rarement grand, mais plutôt de taille modeste, ne dépassant pas les 40 cm. Il est beaucoup plus fragile que celui du frelon asiatique. Il est composé tout au plus de 5 à 10 rangées, contrairement à celui du frelon asiatique

IV- Reconnaître le frelon asiatique par sa dangerosité

Il est indéniable que l’une des grandes différences des deux hyménoptères est leur degré d’agressivité respective.

Le frelon européen est généralement un insecte de paix qui n’attaque presque jamais sauf s’il est directement menacé.

On peut même se promener à côté de son nid sans être inquiété. C’est arrivé dans de nombreux cas, à beaucoup de personnes, de passer devant le nid du frelon européen sans vraiment s’en apercevoir de sa présence.

Par contre le frelon asiatique, il est tellement agressif que celui qui s’en approche à moins de 5 mètre de son nid sera automatiquement attaqué d’une telle violence qu’on imagine mal que ces petites bestioles volantes en sont capables.

Chaque individu des attaquants piquera plusieurs fois la personne intruse dans leur territoire et l’une des grandes caractéristiques du frelon asiatique est qu’il est capable de mener, avec ses congénères, des attaques en rafale, de sorte qu’il est difficile au malchanceux passant de ne pas être piqué au moins une dizaine de fois.

Le risque de tuer un humain est évalué beaucoup plus grand chez les frelons asiatiques que chez le frelon européen.

frelon asiatique vs frelon européen

V- Le régime alimentaire pour reconnaitre un frelon asiatique

Pour reconnaitre un frelon asiatique, il suffit de le chercher devant l’entrée des ruches d’abeilles. Car il est friand des abeilles qui constitue près de 85% de son alimentation. Il est capable, contrairement à la plupart des insectes, de chasser en vol stationnaire et peut tuer malheureusement jusqu’à 50 abeilles par jour.

Le frelon asiatique constitue une vraie menace pour l’écosystème européen car, comme on l’a vu, il est le prédateur principal de l’une des espèces les plus pollinisatrices, qu’est l’abeille mellifère.

Tous les apiculteurs français des régions infestées par ce dangereux prédateur inventent chaque année de nouveaux pièges pour se débarrasser des frelons asiatiques.

Ils ont même réussi à mobiliser pour cette guerre asymétrique une ancienne race de poule sauvage, qu’est la poule de Janzé.  Elle a la particularité de chasser le frelon asiatique lorsqu’il est en vol stationnaire avec une telle facilité qu’elles réduisent chaque année le nombre de ruche dévastées par cet insecte volant.

Et c’est tout le contraire du frelon européen qui constitue un très bon ami de l’écosystème, puisque c’est lui qui régule les populations de mouche dont il raffole et qui constitue sa principale source de nourriture.

Ainsi grâce à toute ces pertinentes observations, on peut très aisément reconnaître le frelon asiatique et faciliter en conséquence son élimination.

A rappeler que le blog LesNuisibles.com est un blog d’information général et ne peut remplacer en aucun cas les conseils avisés d’un professionnel de la désinfection dans le domaine d’éradication des nuisibles ni ceux d’un médecin en ce qui concerne la santé.

Quelques liens utiles:

http://www.driee.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr/le-cas-du-frelon-asiatique-r1652.html

https://agriculture.gouv.fr/le-frelon-asiatique-quelle-reglementation

http://www.nord.gouv.fr/Politiques-publiques/Sante/Frelon-asiatique-la-prefecture-met-en-place-un-nouveau-dispositif-de-surveillance-dans-le-Nord

Fermer le menu