Comment fabriquer un piège à chenille processionnaire

Comment fabriquer un piège à chenille processionnaire ? Est-il efficace ? Quels sont les autres moyens pour s’en débarrasser des chenilles processionnaires ? Quelle est la période de piégeage la plus indiquée ? Et qu’en est-il vraiment des dangers des chenilles pour les humains et les animaux domestiques ?

Voici notre article qui répond à toutes ces questions.

I- Les dangers de la chenille processionnaire ?

Les chenilles processionnaires, si vous en avez déjà rencontré sur votre chemin, sont très urticantes, et personne ne voudrait s’y frotter contre ou même en écraser une par mégarde dans le jardin ou pendant une balade en forêt.

Comme tout le monde le sait les chenilles sont couvertes de poils vénéneux avec une toxine très désagréable au humains et plutôt dévastatrice pour les chiens qui mettent leur nez sur les petites « innocentes » bestioles.

Ce danger qu’ils représentent pour les humains et animaux de compagnie est un simple mécanisme défensif conçu pour empêcher qu’ils soient mangés eux-mêmes.

Chaque chenille est recouverte de minuscules poils barbelés qui causent tout le mal.

On cessera jamais de le répéter qu’il est important pour les humains de ne pas toucher les nids ou de s’en approcher sans protections adéquates car les poils tombent constamment tandis que les chenilles sont dans les arbres et bien sûr les nids en sont chargés.

A noter que les poils urticants qu’elles laissent parfois partout sur leur passage restent actifs pendant des mois.

Aussi le principal danger reste pour les chiens lorsqu’ils les reniflent lors de leur passage au sol. Si les minuscules poils pénètrent dans les pattes de l’animal, ils provoqueront une grande irritation, qui forcera le chien à les lécher pour apaiser la douleur.

Une fois que les poils sont sur les lèvres ou la langue, ils provoquent des démangeaisons, un gonflement et éventuellement des vomissements.

Les symptômes notables sont des taches blanches dans la bouche ou la langue, une bave excessive et des grognements.

Ce fait peut amener parfois à l’ablation d’une partie de la langue du chien.

II- Comment fabriquer un piège à chenille processionnaire ?

Ainsi dans le but de les éviter ces désagréments, vous pouvez fabriquer vous-même un piège avec des matériaux faciles à trouver et pas chers du tout.

Dans la pléthore des méthodes qu’on peut employer pour confectionner un piège pour chenille processionnaire, celle que nous vous proposons et plus pratique et facile à bricoler.

Le moment propice pour les piéger c’est lorsqu’elles descendent s’enterrer au sol très souvent en janvier pour se transformer en papillon ou lorsqu’elles se déplacent pour changer d’arbre.

1. Le matériel

Voici le matériel nécessaire pour confectionner un bon piège à chenille processionnaire :

  • Une feuille de plexiglas fine, ou une plaque de PVC transparent de 50 cm x 1 m x 1 mm ;
  • La mousse en baudin, ou joints sous porte ;
  • Un sac ou une bouteille de 5 litres environ ;
  • Un peu de terre ;
  • Un tube large ou tuyau de vidange de la machine à laver ;
  • La sangle à cliquer ;
  • Un gros pot de colle néoprène ;
  • Des clous, et œillets à sertir, une règle, un cutter, une vrille,

2. Comment réaliser le piège 

  • A l’aide du cutter, découpez la feuille de plexiglas ou la plaque de PVC transparent d’au moins 20 cm de hauteur ;
  • Coupez en deux les joints sous porte, ou coupez la mousse en baudin à la largeur des feuilles de plexiglas ou plaque PVC ;
  • A l’aide de la colle néoprène, coller la plaque de PVC ou feuille de plexiglas au joints sous porte ou la mousse en baudin ;
  • Avec votre vrille, percez 4 trous à l’extrémité de la plaque ;

3. Installation du piège sur le tronc de l’arbre 

  • A une hauteur suffisamment grande pour être hors de la portée des enfants et autres animaux domestiques, enlevez l’écorce de l’arbre de manière à avoir une surface la plus lisse possible ;
  • Mesurez la longueur de piège nécessaire pour faire la circonférence de l’arbre avec votre plaque plexiglas ou PVC transparent, et percez 4 autres trous aux endroits qui coïncident avec les premiers trous.
  • Utilisez les œillets à sertir pour faire une couture des deux extrémités de la plaque une fois sur le tronc d’arbre, en serrant très fort la mousse pour retenir les chenilles ;
  • Plaquez le plus possible le piège à l’arbre (vous pouvez utiliser des clous) en laissant volontairement un trou par où passera le tube ou le tuyau de vidange de la machine à laver ;
  • Faites passer de force (de sorte qu’il n’y ait pas d’espace) le tuyau dans le trou laissé volontairement ;
  • Mettez un peu de terre dans le sac ou dans la bouteille, et l’attacher à l’arbre de sorte que l’autre bout du tube de la machine à laver entre dans le sac ou dans la bouteille ;
  • Les chenilles doivent être drainées vers le sac ou la bouteille, et ne doivent pas avoir un moyen de s’y échapper.

III- La période de piégeage 

La chenille processionnaire est sans doute très nuisible, et elle est le stade larvaire d’un papillon nocturne, qui est une vraie menace pour les forêts ou elles se trouvent.

La naissance de ce papillon a lieu en été, et il va très vite se reproduire. Le mâle meurt très vite après la reproduction et la femelle va attendre jusqu’à la ponte, la protection et l’éclosion de ses œufs.

Après l’éclosion, vers la fin de l’été, ces chenilles sont encore très petites (3 mm à peine), et en colonies, elles tissent des nids temporaires pour s’abriter, et quittent en procession lorsque la nourriture se fait rare, et tissent alors leurs nids aux extrémités des branches d’arbres pour jouir d’une bonne température et du soleil.

En hivers, lorsque les conditions de vie ne sont plus propices à leur épanouissement, elles descendent alors de l’arbre, toujours en procession.

Et c’est donc à ce moment que vous pouvez les piéger facilement, car elles ont besoin de s’enterrer dans la terre pour leur chrysalide.

Donc on peut dire que le moment propice pour le piégeage est entre décembre et mai.

chenilles processionnaires

IV- Autres méthodes de lutte contre les chenilles processionnaires 

1. Les pièges à phéromones 

Si le premier piège est plus adapté pour capturer les chenilles, celui-ci est plus pratique pour la capture des papillons.

On peut aussi utiliser des pièges à phéromones, qui ont une efficacité redoutable, car ils émettent des odeurs (hormones sexuelles femelles) qui attirent irrésistiblement les mâles qui sont capturés.

Ceci permet théoriquement de limiter les fécondations, donc une diminution de la population future au fur et à mesure des piégeages dans une région donnée.

On les installe vers le mois de juin jusqu’à la fin du printemps pour une efficacité optimale.

2. Produits chimiques

Il existe des produits chimiques comme celui à base de Bacillus thuringiensis qu’on injecte ou qu’on vaporise à l’intérieur d’un nid de chenilles processionnaires à l’aide d’un pulvérisateur avec un bras à longue portée.

Il est conseillé dans ce genre d’opération de choisir un jour sans vent afin de ne pas éparpiller les poils des bestioles et de mettre une combinaison et des lunettes.

3. Bruler le nid

C’est la méthode la plus simple et la plus radicale. Elle consiste à repérer un nid de chenilles processionnaires qui est généralement accroché à l’extrémité des branches du pin ou du chêne.

Il suffit alors de scier la branche qui soutient le nid afin de la faire tomber et de bruler juste après le nid en étant toujours protéger par une combinaison et des lunettes adaptées.

Les photos illustrant l’article: “comment fabriquer un piège à chenille processionnaire” n’appartiennent pas à notre site. Elles sont prises sur d’autres sites en mettant des liens vers eux. Contactez-nous sur lesnuisibles2020@gmail.com en cas d’envie de les enlever.

A rappeler que le blog LesNuisibles.com est un blog d’information général et ne peut remplacer en aucun cas les conseils avisés d’un professionnel de la désinfection dans le domaine d’éradication des nuisibles ni ceux d’un médecin en ce qui concerne la santé.

Liens utiles:

Comment se débarrasser des chenilles processionnaires

Comment tuer les chenilles processionnaires au sol

Chenilles processionnaires du chêne et du pin

https://les-cavaliers-du-haut-forez.blog4ever.com/fabriquer-un-piege-a-chenilles-processionnaires-du-pin

L’EFFICACITÉ AU SERVICE DE LA PROTECTION

Protocole pour la fabrication d’un piège à chenilles processionnaires